Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Diététique > Comment s'alimenter en cas de candidose, colopathie, fibromyalgie ?

Comment s'alimenter en cas de candidose, colopathie, fibromyalgie ?

Le 15 février 2011
Comment s'alimenter en cas de candidose, colopathie, fibromyalgie
Comment s'alimenter en cas de troubles digestifs, de syndrome métabolique, d'allergie ou de pathologies dégénératives ? La médecine traditionnelle chinoise propose depuis l'antiquité des solutions efficaces.

Rechercher une alimentation artisanale, du terroir et de saison ou issue de culture biologique (pas de conserve, pas de surgelés). La régularité dans l'horaire des repas et des quantités alimentaires facilite la digestion. Rechercher également les aliments de saveur douce mais non sucrée, une alimentation légère et digeste qui donne envie de manger (couleur, odeur, apparence, saveur, consistance), éventuellement manger peu mais souvent. La mastication doit être abondante. Ne boire qu'en fin de repas en petite quantité et chaud.

Eviter les aliments d'origine industrielle, les gros repas, le grignotage, les aliments trop pimentés, durs, lourds, les excès, les repas pris rapidement et dans le bruit.

Consommer du riz blanc (petite quantité),sarrasin,quinoa, sésame, millet, sorgho, folio, fret, amarante, cumin, carvi, coriandre, chia, lin, courge, pignons de pin.

Supprimer les céréales mutées (blé, seigle, avoine, orge, maïs : pain, pâtes, pâtisseries, semoule…) tous types de farines raffinées. Préférer l’épeautre et autres blés anciens moins riches en gluten et souvent bio tel le kamut.

Supprimer les féculents trop caloriques tels la pomme de terre, privilégier la patate douce, l'igname, le manioc (tapioca) et les légumes à faible index glycémique de toutes sortes et en quantité. La cuisson (au wok) sera toujours très légère. Supprimer les crudités et les aliments froids.

Consommer également des légumineuses (lentilles, haricots, pois chiches, soja…) le soir.

Manger des fruits de saison et du pays, crus, cuits ou secs (raisin sec, abricot sec, goji, cranberries, noix, amande, etc.) en quantité raisonnable. Supprimer les jus de fruits.

Réduire sans supprimer les viandes, des œufs, poissons, coquillages, crustacés : on parle de végétarisme à la chinoise. Suppression des charcuteries trop riches en nitrates et autres nitrites.

Éliminer tous les sucres raffinés (confiseries, pâtisseries, sodas). Perdre l'habitude du petit déjeuner sucré et du dessert en fin de repas.

Suppression de tous les laitages d’origine animale.

Supprimer tous les aliments froids (provenant du réfrigérateur) ou les boissons glacées. Eviter les grandes quantités d’eau. Privilégier les eaux faiblement minéralisées Volvic, Mont Roucous...

Diminuer les fritures : les huiles ne doivent pas trop chauffer. Utiliser le wok qui permet de faire sauter les légumes avec un minimum de matières grasses. Consommer des huiles fraîches (olives, colza, noix, sésame, lin) issues de premières pression à froid.

Réduire toutes les boissons acides et sucrées (soda et jus de fruits naturels) et des aliments très acides (cornichons, vinaigre, tomate…). Il faut boire à sa soif, du thé, des boissons chaudes. Un peu de vin aux repas… Eviter l’excès de sel et les salaisons. Ajouter des aliments amers et piquants.

Utiliser largement les aromates en évitant l'excès d’épices trop piquantes : ail, oignon, thym, échalote, basilic, romarin, laurier, ciboulette, gingembre, cannelle, curcuma, curry, paprika, clou de girofle, noix de muscade, badiane… 

Réintroduire les bouillons (viande, poisson) et les aliments naturellement fermentés.

Suppression du grignotage.

Manger à heure régulière et fixe. Il faut respecter un intervalle de 3 à 4 heures ou plus... ou jeune intermident : 8/16.

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Diététique

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez toutes nos actualités !