Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Diététique > Faut-il ou non cuire les aliments ou privilégier les crudités ?

Faut-il ou non cuire les aliments ou privilégier les crudités ?

Le 16 janvier 2018
Faut-il ou non cuire les aliments ou privilégier les crudités ?
Les pratiques de santé des médecines traditionnelles préconisent de cuire les aliments. La cuisine chinoise privilégie la cuisson au wok. Cuisson à feu vif mais très brève. Que penser des théories récentes qui invitent à manger ses aliments crus ?

Certaines théories en cours préconisent de supprimer les cuissons qui dégradent les molécules au point de rendre la consommation de ces aliments préjudiciables à notre santé.

Manger cru permettrait de tonifier la vitalité. Il en serait de même des aliments complets comme des extractions de jus de légumes ou de fruits.

Mais au-delà du caractère séduisant de cette théorie quel recul avons nous ?

Toutes ces théories et leurs auteurs s'opposent régulièrement. Au final on ne sait plus que manger. Pour éviter le piège de cette dualité je préfère prendre beaucoup de recul et me fier à des pratiques validées par leur ancienneté.

Au regard de l'histoire, l'alimentation des humains a vécu quelques révolutions. À la fin du paléolithique, un certain nombre de groupes d'hominidés acquièrent la maitrise du feu. Ceux là évoluèrent, les autres disparurent. La cuisson des aliments constitue la première de ces révolutions et semble être un progrès.

Les anciennes médecines traditionnelles, en particulier chinoises et ayurvédiques qui bénéficient de quelques millénaires d'expérience clinique valorisent également la cuisson des aliments.

Le système digestif transforme l'aliment en énergie mais pour cela il doit en dépenser. Alors il faut lui faciliter la tâche, entretenir le Feu digestif en toute occasion.

En chine, au regard de leurs pratiques de santé, on évitera de manger cru et froid. La cuisine chinoise est une cuisine au feu, au wok. Même si la cuisson est très brève, les légumes par exemple sont saisis sur un feu très vif tout en restant croquants, tout est dans la nuance. On cherche toujours à entretenir le Feu digestif.

Dans le même ordre d'idée ingérer de grandes quantités d'eau froide ou de jus de fruit ou de légumes n'est pas apprécié, on préfère les bouillons car la cuisine asiatique n'est pas végétarienne.

 A bien y regarder, il semble que ces chinois vivent vieux et en bonne santé. Alors que penser du crudivorisme ? Et bien je ne peux oublier que Jean Seignalet en est mort…

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Diététique  -  médecine chinoise

Autres actualités de la catégorie : Diététique,médecine chinoise Voir toutes les actualités
Inscrivez-vous à la newsletter et recevez toutes nos actualités !